Transmuter ses émotions



Vivre c’est ressentir des émotions


Le principe de l’incarnation sur Terre est lié à ce que nous ressentons. Nous sommes vivants car nous ressentons, notre cœur battre, notre colère enfuie, notre agacement face aux bruits de la ville. Nous ressentons l’émerveillement face la grandeur de l’univers, apprécié devant un coucher de soleil.

C’est cela être en vie, n’est-ce pas ? Devons-nous, nous flageller de ressentir de la tristesse, de la peur, ou même de la colère ? Surement pas ! Nous devons les accueillir, les accepter et les remercier. Les émotions sont une source de vie, elles nous animent, nous retournent, nous bouleversent dans un but précis. Une émotion fait souvent référence à quelque chose en nous, elle vient mettre en lumière quelques chose qui a besoin d’être regardé. C’est une révélation, un message pour notre conscience.


A quoi renvoient nos émotions ?


Souvent nos émotions, nous renvoie à des situations, des croyances ou à des peurs que nous avons en nous. Parfois d’ailleurs nous avons l’impression de revivre les mêmes situations, de ressentir les mêmes émotions telle une boucle, un schéma qui se répète. Elles nous renvoient à notre propre histoire, à un souvenir d’enfance. Nous vivons dans un monde où nous réalisons des projections de ce que nous avons vécu ou de ce que nous portons en nous. Exemple : Mon ami pour me taquiner va dire sur le ton de l’humour que mon dessin ressemble à celui d’un enfant de 2 ans, et je vais le prendre très mal.

Cette situation peut renvoyer à un problème d’estime de soi ou une croyance. Par exemple, des parents qui n’ont pas valorisé leur enfant ou lui ont même dit qu’il était nul. Voilà comme une simple blague peut générer un ouragan en nous. Et ce n’est en rien la faute de l’autre, c’est au contraire un élément qui vient mettre en lumière quelques chose qui a besoin d’être guéri. L’autre est notre miroir, il nous renvoie à ce que nous avons en nous. Et nous pousse ainsi à prendre conscience de notre mécanisme, d’une chose à accepter, à travailler et à guérir afin de transmuter.





Comment réellement transmuter ?


Garder en tête qu’il faut avoir envie de transmuter. Certains mécanismes sont ancrés depuis longtemps et parfois nous nous sommes habitués ainsi au point même d’y trouver un certain plaisir. Le plaisir d’être la victime par exemple qui va se servir inconsciemment de sa situation et de ses émotions pour gagner l’attention et le soutien de l’autre. La personne devient son émotion. Elle l’intègre comme un état d’être qui lui procure des avantages extérieurs.

Pour se libérer et transmuter, il faut donc être en conscience, de ce qu’il se passe en nous et autour de nous, regarder honnêtement la situation avec une certaine prise de recul. Puis, se poser les questions suivantes :


- Que révèle cette situation de moi ?

- Qu’est ce qui me fait mal ?

- A quoi est-ce que cela me fait penser ?

- Se remémorer les situations où j’ai ressenti la même chose.

- Est-ce que j’ai un avantage à nourrir ces pensées ?

- Remercier l’univers pour avoir vécu et compris cette émotion.

- Demander à l’univers qu’il nous renvoie vers une situation similaire pour valider que nous sommes guéris.


Pour résumé, les émotions proviennent souvent de pensées et de croyances en nous qui sont révéler par l’autre afin d’être guéris. Je vous invite à vous diriger vers les travaux de Byron Katie, qui a mis en place un exercice puissant afin de nous aider à prendre conscience de la provenance de nos émotions.


https://thework.com/wp-content/uploads/2019/07/4q_mini_fr_6up_2jul2019.pdf


Belle journée à vous, n’hésitez pas à commenter. 😊

174 vues0 commentaire